Antsirabe, c’est aussi …

Antsirabe, le 29 avril

Un étalage continu de couleurs.

Après les lacs, retour à Antsirabe en profitant des paysages et observant tous ces gens nombreux, travaillant dans les champs si prolifiques dans cette région où tout ou presque arrive à pousser, menant leurs charrettes pour transporter entre autre le fruit de ces cultures, vendant de tout et de rien tout au long de la route, ou encore lavant leur linge dans les rivières. Les enfants interrompent quelques instant leurs jeux pour courir vers nous ou nous faire un signe de la

Partout ces grands sourires d'enfants.

main, toujours aussi souriants comme partout.

Un rapide tour d’Antsirabe, passage devant l’usine THB pour Rémi qui est devenu fan de cette (bonne) bière répandue à Madagascar, puis devant quelques monuments dont la gare, bref aperçu qui nous amène à l’heure du repas. Bien nous ayons largement eu le temps d’apprécier les lieux en attendant qu’on nous prenne en charge et qu’on

Impossible de passer à Antsirabe sans parler des pousse pousses.

nous apporte notre commande, l’Oasis ne nous laissera pas un souvenir impérissable, loin de là.

Il nous aurait fallu plus de temps à Antsirabe, ne serait-ce que pour s’offrir quelques ballades à pied, pour faire le tour des lacs par exemple, ou encore visiter la ville surnommée « La Vichy malgache » avec ses nombreuses sources thermales, ses bains, monter à l’Ivohitra admirer le panorama sur les hautes terres et la région …

Mais il est temps de partir en direction d’Ambositra, une destination plutôt familiale.

Ce contenu a été publié dans A travers Madagascar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.